Pendant quatre mois, j’ai été membre du cercle de femmes Lune Noire, initié par Céline de Soulfood Supafood (je te ferai prochainement un post plus complet dessus, mais je t’invite à aller voir la page, les inscriptions sont ouvertes pour la prochaine session: https://soulfoodsupafood.us15.list-manage.com/subscribe?u=fef963076576f7f0bab3fe572&id=38a1537309)

Céline nous fait régulièrement des tirages individuels de cartes Oracles. Pour l’avant dernier, les cartes disaient que j’avais tendance à trop forcer les choses, et qu’il fallait que je fasse davantage confiance aux forces autour de moi.

C’est le genre de tirage où ma première réaction, à chaud est « quoi mais non mais pas du tout ». Et puis, j’y ai réfléchi. Et je me suis rendue compte à quel point c’est vrai.

J’ai beaucoup cheminé, je suis allée à droite, puis à gauche, pour ensuite revenir au milieu. J’ai un parcours qui peut paraître sans cohérence. A certains moments, j’ai fait du sur-place. Il s’avère que, souvent, j’ai cette impression de ne pas avancer assez vite. Surtout quand je me compare à d’autres, qui ont l’air d’avoir parcouru un tel chemin, si rapidement ! J’ai ni plus ni moins que la sensation de perdre du temps.

Et on ne va pas se mentir, il y a l’âge. En 2019, je vais avoir trente ans, et j’ai beau savoir dans ma tête que c’est encore super jeune, je ressens une sorte d’urgence malgré moi. Comme s’il fallait que j’aie fait le plus de choses possibles avant cet âge là, sinon c’est sûr, cette dernière décennie n’aura servi à rien.

Alors je force. Je sens que je me dirige vers le bon chemin, mon chemin de vie, alors je force le plus possible pour y entrer, vite vite vite. Trouver les formations nécessaires, m’inscrire, lire tous les livres possibles, mettre des choses en place, suivre plein de personnes qui me semblent dans ce chemin aussi. Vite vite vite.

Ces dernières semaines, je me suis retrouvée dans un endroit où je devais utiliser ma 4G pour avoir accès à Internet, j’étais donc assez limitée. Pas de Netflix, pas de Youtube. J’étais à la fois connectée à la Nature, sous les arbres la plupart du temps, et connectée à moi-même, à mes souvenirs, puisqu’à l’exception de ces quatre ou cinq dernières années, j’ai passé quelques semaines chaque été dans cette maison depuis ma naissance.

C’est isolé, sans rien autour. Du silence, des cigales. Alors je n’avais pas d’autre choix que de ralentir, et de m’écouter.

On vit à une époque où tout va extrêmement vite, où on est sans cesse sollicité. Et dès qu’on s’intéresse un peu au développement personnel, on nous rappelle à quel point notre temps sur Terre est court. Qu’il faut en tirer le maximum, tant qu’on peut. Et je suis d’accord avec ça, en soi. C’est même un moteur pour moi, me rappeler que je suis mortelle. Et pourtant, je me suis rendue compte qu’à force de ne pas vouloir perdre de temps, j’ai tendance à tomber dans l’excès inverse: je me dépêche, j’oublie de m’écouter, j’écoute les autres parfois, et j’ai tendance à prendre le chemin qui semble le plus facile, le plus rapide.

Hier je suis tombée sur cette vidéo de Laetitia de la chaîne Le Corps la Maison l’Esprit. Elle y raconte qu’à ses trente ans, elle avait monté son magasin de vente de téléphonie mobile et gagnait très bien sa vie. Jusqu’à ce qu’elle réalise à quel point la vie qu’elle menait était éloignée de ce qu’elle voulait vraiment lorsqu’elle était au début de sa vingtaine: aider les autres, travailler dans l’humanitaire, dans des associations. Elle explique que durant 10 ans, elle a par-ci par-là pris de petites décisions qui semblaient anodines, mais l’ont petit à petit totalement éloignée de son chemin de vie et de ses désirs profonds.

Si je retourne en arrière, avec honnêteté, que je me penche sur ce que je voulais vraiment faire plus jeune, trois choses ressortent:
– Le dessin et la peinture
– Ecrire des histoires
– Aider les gens

Je ne compte pas le nombre de décisions que j’ai prises et qui m’ont éloignée de ces trois points. Je voulais avoir une vie professionnelle plus sûre, plus vite, qui me fasse gagner de l’argent plus rapidement, qui soit mieux acceptée. Je me rends compte que même le fait de me lancer dans le développement web était dans ce but: avoir un job à peu près certain plus vite, quelque chose de « sûr » et qui me permette de me sortir le plus rapidement possible de mon emploi salarié.

A vouloir aller trop vite, j’ai oublié de m’arrêter et de vraiment m’écouter. J’avais peur aussi de ce qu’il y avait derrière tout ça. La psy que je voyais à l’époque m’avait par exemple demandée si j’étais certaine que le développement web était là où je voulais aller. J’avais dit un grand oui, mais intérieurement je savais que j’étais en train de mentir, et de me mentir.

Je ne regrette pas ceci dit, c’était vraiment une expérience géniale, qui m’a énormément appris.

Mais à force de vouloir gagner du temps, j’ai fini par en perdre. Par me retrouver dans des chemins qui n’étaient pas vraiment les miens, dans lesquels je ne me sentais pas très à l’aise en fait.

Me poser, accepter de faire des choses lentes, soi-disant non productives, a été salutaires. J’ai fait taire les bruits, et j’ai enfin pu retrouver ma route.

Forcer les choses a été nécessaire lorsque j’étais perdue dans le noir, engluée, parce que j’avais besoin d’une sérieuse poussée en avant pour redémarrer. Mais maintenant que je peux voir la direction où je vais, ça ne l’est plus. Je peux aller où le vent me mène.

C’est ce que je t’invite à retenir de ce message: pense à te poser parfois, à te demander si tu es bien sur le chemin que tu souhaitais au départ. Si tu es bien en accord avec là où tu es maintenant. Ce n’est pas facile d’être vraiment honnête avec soi-même, loin de là, mais nécessaire si on veut éviter de se perdre.

Du côté des annonces, à partir de septembre, je ferai un tirage de Tarot tous les lundi, mais uniquement sur ma Newsletter ! Je suis encore en train de voir les modalités, on commence lundi prochain 🙂 Si tu as envie d’en profiter, et de recevoir d’autres messages que je ne poste pas forcément sur les réseaux sociaux, inscris-toi ici: http://eepurl.com/dvz5KX

Prends soin de toi