Depuis que je suis entrepreneuse, j’ai beaucoup évolué dans mon état d’esprit, ma manière d’aborder les clients, d’établir mes devis, etc. Je suis devenue sereine sur la plupart de ces points, mais il y en a vraiment un qui me pose souci et m’angoisse: fixer mes tarifs.

C’est à chaque fois plus ou moins la même chose. Quand j’énonce un tarif à un prospect, tarif qui me semblait juste sur le coup, je sens l’angoisse monter.
« Oh la la, mais c’est beaucoup trop cher ! »
« La personne n’acceptera jamais… »
« De qui je me moque, je n’ai pas encore beaucoup d’expérience, pour qui je me prend ? »

Parfois, je le reconnais, j’ai craqué. J’ai rajouté un « mais on peut toujours négocier », ou pire « nan mais pour ce prix là, ça ira aussi hein ». Sinon, je dois me faire violence pour ne rien faire et ne pas diviser le prix par 3 en attendant que la personne me réponde.

J’ai aussi du mal à demander de l’argent, même quand mes clientes paraissent contentes de mon travail (ce qui est en général le cas). Je traine souvent des pieds à faire mes factures. Je dois encore me faire violence quand il faut relancer, et parfois je n’ose même pas. J’ai beaucoup de mal à négocier.

Il y a toujours cette voix dans ma tête qui me fait: « mais après tout, c’est si facile pour toi, tu ne devrais pas recevoir autant d’argent », ou encore « Tu n’es pas légitime, BOUUUUUUH »

Oui j’ai un problème. Je suis très forte pour donner des conseils à ce sujet, mais quand il s’agit de moi, c’est une toute autre affaire. La tentation est grande de proposer toutes mes prestations au rabais afin de ne plus subir ce stress !! Et puis, il y a quelques jours, il s’est passé quelque chose qui m’a fait beaucoup réfléchir.

Je me suis fait couper les cheveux.

Euh ouais, le rapport ? me demandes-tu.

Attends j’y viens.

Si je décidais de ne vendre que des logos à 100€, je serais obligée d’en faire à la chaîne (et si tu trouves que 100€ pour un logo ça fait cher, je t’invite fortement à lire l’article de Iiwab Studio sur ce qui se cache derrière nos tarifs: http://iiwabstudio.com/graphiste-prix/). Je ne pourrais pas vraiment prendre en compte tes demandes, ni réviser, ni soigner pour que tu aies un logo le plus fini possible, qui te ressemble. Il faudrait passe vite vite au suivant, parce qu’il faut bien que je paie mon loyer.

On a ce qu’on paie. C’est ce que je dis toujours, et je le pense vraiment.
J’ai connu cette cliente qui voulait absolument dépenser le moins d’argent possible en accumulant notamment les stagiaires gratuits (donc avec très peu d’expérience). Le résultat est que pour réparer les dégâts, elle a dû payer plus cher que ce qu’elle aurait déboursé en acceptant de payer le prix juste au départ.
Vouloir payer moins cher parce que tu n’as pas trop de moyens à mettre là-dedans tout de suite, c’est okay, mais il faut accepter que le résultat ne sera peut-être pas à la hauteur de tes espérances.

Je ne suis pas la meilleure graphiste du monde. Je ne fais pas un travail absolument parfait et ça ne sera jamais le cas. Mais je veux que tu aies le meilleur possible. Je veux créer quelque chose qui soit en accord avec tes désirs et tes besoins, qui te permette de te sentir en phase avec ta marque. Je veux passer du temps pour que ta marque soit mise en valeur le mieux possible. Je veux te permettre de te faire connaître, de faire une différence dans le monde grâce à ton projet.

Payer le prix juste, c’est investir en toi et pour toi, mais aussi t’offrir les services d’une personne qui sera vraiment à ton écoute et passera le temps et l’énergie nécessaires pour que le résultat te corresponde, tout ça en lui donnant de la valeur pour son travail.

Je n’ai pas envie de faire un truc vite-fait, bâclé parce que je ne peux pas faire autrement si je veux remplir la marmite. En fait, ça ne m’intéresse pas. Je veux travailler pour des personnes qui ont suffisamment foi et confiance en leur business, en leu projet pour être prêtes à investir et faire ce qu’il faut pour que ça marche.

Alors je décide de prendre un engagement envers moi-même, que tu peux prendre aussi si tu es entrepreneur·se ou que tu vends un produit ou autre. Celui de ne plus me dévaloriser, de donner le prix juste pour moi, parce que c’est ce prix qui me permettra de faire le meilleur travail possible. Et s’il est trop élevé pour certain·e·s prospect·e·s, et bien tant pis, ce ne sont tout simplement pas mes client·e·s idéales·aux et ce n’est pas grave du tout, car refuser ce qui ne nous convient pas, c’est laisser la place pour ce qui nous inspire et nous parle.

N’hésite pas à me dire ce que tu en penses.