Je ne sais pas si tu as entendu parler de la polémique #payetonauteur qui a fait rage depuis quelques semaines sur Internet. Pour te faire un résumé rapide, le Salon du Livre, refusait de payer ses auteur.rice.s pour leurs interventions, sous prétexte qu’il s’agissait de promotion. Il y avait un budget pour les plantes vertes, mais absolument aucun pour les auteur.rice.s (à part quelques un.e.s apparemment…).

Au terme d’un bras de fer, le Salon du livre, dans sa grande générosité, a finalement accepté de rémunérer les auteur.ice.s intervenant.e.s 150€. Mais pas celleux seulement en dédicace, faut pas pousser.

 

Je suis un peu tombée de ma chaise en apprenant ça. Si je t’en parle, c’est pour soulever un point que je trouve extrêmement problématique dans la manière dont on traite les créateur.rice.s.

Il y a cette histoire, il y a aussi les concours scandaleux lancés par certaines entreprises: « Vous nous faites un logo, on utilise le meilleur et comme ça ça lui fait de la pub parce qu’on est vraiment trop trop sympa tu vois » (Franchement, est-ce qu’on voit des concours de plombier.e.s ? Genre celui/celle qui répare le mieux une fuite d’évier est payé.e ? I don’t think so !)

Il y a les personnes qui vont être scandalisées, voire même parler d’escroquerie (?!!!!) en constatant qu’un tatouage, ou une illustration coûtent (parfois beaucoup) plus que 100€.

 

Ok, donc reprenons.

J’ai l’impression que dans l’esprit de beaucoup de gens/marques/institutions, créateur.rice = qui fait un truc qu’iel aime = qui gribouille dans son coin sans trop se fatiguer = qu’on a pas besoin de payer trop cher parce que de toute façon iel fait ça par passion et que ça lui fait plaisir.

Mais NON !!!

Un.e créateur.rice travaille. Créer c’est DUR. Ca demande du temps, de l’argent, de l’énergie.

C’est un vrai travail ! Même si ces personnes font quelque chose qu’elles aiment, même si elles sont passionnées, même si elles s’éclatent tellement qu’elles n’ont pas l’impression de bosser la plupart du temps, ça ne change rien. Tout travail mérite salaire, et le travail créatif ne fait pas exception, d’autant plus que tu paies pour une patte, un univers, un style.

Pour en revenir au Salon du Livre, personnellement, je ne m’y suis jamais rendue en me disant « Oh chouette, je vais pouvoir rencontrer mon éditeur.rice préféré.e ! ». Bien sûr c’est cool de parler à des éditeur.rice.s, mais si j’y vais, c’est avant tout pour rencontrer les auteur.rice.e que j’aime, leur parler, écouter leur expérience.

Ce sont les auteur.rices qui apportent de la valeur au Salon, et au reste d’ailleurs. Sans elleux, pas de livre, donc pas de maison d’édition, de librairie, de bibliothèque. Mais surtout pas d’évasion, pas d’imagination, pas de nourriture intellectuelle. Et pourtant leur travail est totalement dévalorisé, souvent précaire.

Ce serait bien que quelque part certain.e.s se rappellent que ce travail fait vivre toute une industrie et qu’il serait temps qu’on arrête de les exploiter en ne leur donnant en retour que des cacahuètes ou en les traitant d’escrocs dès qu’ils demandent un prix juste pour leur travail. La reconnaissance, la visibilité, la promotion, c’est bien beau mais en soi ça n’a jamais fait manger personne.

Comme tout le monde les créateur.rice.s ont besoin de payer leur loyer, leurs factures, leur mode de vie, et iels méritent de recevoir une juste valeur en retour de celle qu’iels offrent au monde.

J’en ai vraiment marre de cette image d’artiste crève-la-faim qu’on voit partout et même qu’on promeut. Marre de voir de talentueux.ses artistes, créateurs.rices, auteurs.rices être dévalorisé.e.s de cette manière et ne pas recevoir la juste valeur de leur travail.

Moi aussi pendant longtemps, j’ai pensé que mon travail ne valait rien. C’est tout juste si je ne m’excusais pas de demander de l’argent pour mes prestations. Et je me laissais souvent convaincre de faire des trucs gratuits parce que bon « ça me demande pas grand chose et ça fait plaisir et puis on sait jamais, peut-être que le.la client.e parlera de moi. »

Sauf que NON ! Tu apportes de la valeur, et tu as le droit de demander un prix juste pour toi et ton travail ! Ca ne fait pas de toi une voleuse, une arnaqueuse ou que sais-je. Et si les personnes face à toi ne sont pas prêtes à le comprendre, ce ne sont tout simplement pas tes client.e.s idéales.ux. Mais ne doute jamais que ton travail a de la valeur et apporte de la valeur à d’autres personnes, sinon elles ne te demanderaient rien. Tu fais une différence !

Prends bien soin de toi !