Mon cher petit corps

Je ne prends pas si souvent le temps de vraiment te parler
J’ai tendance à oublier que tu es là.
Je ne t’ai pas choisi, c’est vrai
Par chance, tu étais plutôt proche des standards de beauté qu’on nous impose dans cette société
Par malchance, tu n’en étais pas encore assez proche
On a voulu me faire croire que tu étais trop grand, trop gros, trop imposant
On m’a dit que tes poils, tes taches, tes reliefs, tes marques, tes rondeurs t’enlaidissaient
Pardon de l’avoir cru
Pardon d’avoir voulu te lisser, te changer, te malmener
Pardon de t’avoir insulté
Pardon de t’avoir détesté.
Je t’ai fait du mal, je le sais
J’ai laissé d’autres t’en faire
Et je n’ai pas cherché à te défendre
Je ne savais même pas que je pouvais le faire
Pardon encore

Malgré tout ça, tu ne m’as jamais laissée tomber

Tu as toujours été là
Tu m’as portée
Tu m’as gardée debout, en bonne santé
Tu as supporté mes mauvais traitements sans te plaindre
Tu es resté, fidèle au poste
Dans l’attente, peut-être que je t’apprécie enfin à ta juste valeur
Que je te vois.

Et je t’ai vu.
Je t’ai senti.
Tes muscles, tes articulations, ta souplesse
Tout ce que tu es capable de faire

La vue, le toucher, l’ouïe, le goût, l’odorat
Tout ce que tu m’as apporté

Ces poumons qui respirent, ce cerveau qui invente, ce coeur qui aime, ces yeux qui pleurent parfois

Ces possibilités de création, ces sensations, ces orgasmes
Je respire. Je suis jeune, en bonne santé.
Je suis en vie.
Merci

Pardon de t’avoir pris pour acquis.
Pardon de ne pas l’avoir vu plus tôt.
Pardon d’avoir voulu te faire entrer dans un moule, te contorsionner, te faire du mal
De ne pas avoir vu que tu étais déjà parfait

Tout ça c’est fini
Je te promets
De te laisser vivre.
De t’exprimer

Par ces poils, ces cheveux indomptables, ces rides, ces cicatrices, ces vergetures, cette cellulite, ces rondeurs, ces taches
Je te promets de prendre soin de toi, le plus longtemps possible
De me rappeler d’être reconnaissante, tous les jours

Parce que même si parfois je l’oublie
Que je l’oublierai encore
Sache que je t’aime

 

J’ai écrit ce texte cette nuit, sur un coup de tête, et j’ai eu envie de te le partager.

J’espère qu’il te plaira

Prends soin de toi